info

ONCF Gare Casa voyageurs - Casablanca - Maroc


ONCF Gare Casa voyageurs


Au début du siècle, la gare s’est installée au bord de la ville et a étalé ses dépendances techniques sur de vastes terrains. Puis la gare a créé son quartier. Aujourd’hui, la gare et son environnement apparaissent comme le centre d’un territoire urbain et durable à fort potentiel. L’arrivée imminente de la ligne (LGV) va radicalement transformer la vitesse, l’économie et le confort du transport ferroviaire. C’est l’émergence de la « nouvelle génération de Gares ».La gare passe ainsi d’un concept ferroviaire à une Grande Gare Multimodale, cœur d’un quartier « centre de la ville », un espace public continu, avec des circulations facilitées et des services à la population diversifiés. Comme une place publique, la Gare doit être un lieu d’échanges et de rencontres propre et sécurisé avec des circulations et des zones d’attente, des espaces commerciaux, restaurants et bureaux et des services au public afin de permettre d’affirmer leur nouveau statuts La gare devient alors un outil de développement, à condition qu’il y ait une démarche commune pour la gare et pour le projet urbain. C’est tout l’enjeu de tels projets que de provoquer des synergies dans l’articulation du transport et du territoire. La gare doit être au centre d’un quartier de vie et non pas seulement d’un quartier de transit. La gare ne doit pas seulement être l’endroit où on prend le train, mais aussi un lieu agréable où l’on peut trouver des services et des commerces.

Insertion dans la ville et parti architectural
Au cœur du quartier du Belvédère se trouve la gare Casa-Voyageurs, qui joue un rôle fondamental dans le réseau ferroviaire national, puisqu’il s’agit du principal pôle de correspondance du réseau ONCF. La gare existante ne permettait pas de répondre aux exigences du trafic de la nouvelle ligne LG. Il a donc été décidé de créer une deuxième gare. Le nouveau projet de gare a été pensé dans une stratégie de continuité avec le reste de la ville. Il s’agit d’un projet bi-fonctionnel puisqu’il réunit à la fois le bâtiment de la gare et le centre commercial sous un grand porche, élément repère, magnifie la place de la gare et peut composer un élément de la ville. C’est sous cet espace d’accueil, qu’ont été imaginé le centre commercial et la nouvelle gare. Au-delà de sa fonction première, la nouvelle gare a un rôle à jouer qui est celui de rétablir le lien entre les deux parties de la gare séparée jusque là par les voies ferrées. Pour cela nous avons imaginé un « bâtiment Pont » qui ne sera pas dédié uniquement aux voyageurs mais aux riverains qui emprunteraient les espaces sûres, animées et agréables que leur offre la nouvelle gare. La nouvelle gare ne s’impose pas par rapport à l’ancienne, Le nouveau bâtiment vient s’inscrire dans les limites nord ouest de la place, l’un enrichi l’autre. Il n’y a pas de prédominance l’un sur l’autre, les deux bâtiments coexistent ensemble et créent un ensemble cohérent qui inscrit une séquence nouvelle dans l’histoire de l’architecture ferroviaire casablancaise. Discrète et dépouillée de tout ornement superficiel, le nouveau bâtiment de la gare est une réinterprétation subtile des principes fondateurs de notre architecture. Au-delà d’une simple réinterprétation purement formelle, le moucharabieh est revisité et stylisé, sa régularité traditionnelle prendra ici un aspect plus aléatoire mais gardera sa fonction de protection.

Retour